Les groupes d’écoute et d’entraide

Qu’est-ce qu’un groupe d’écoute et d’entraide ?

C’est un groupe où vous pourrez vous permettre d’exprimer ce que vous avez du mal à dire à vos proches, vos amis, vos collègues, parce que vous ne voulez pas peser sur eux, parce vous n’osez pas : c’est tellement étrange, tellement inhabituel, ce que l’on vit à l’occasion du deuil d’un proche.
Les participants ont tous vécu comme vous le décès d’un proche, qu’il date de quelques semaines ou de plus d’une année.

Avec d’autres personnes en deuil, autour de deux animateurs qui veillent à ce que la parole de chacun soit respectée, vous vous rendrez compte que vous n’êtes pas seul(e) à vivre des moments de bouleversement et d’émotions intenses.
Les échanges en groupe vous permettront de vous enrichir de l’expérience des autres. Vous vous éclairerez mutuellement.

Qui sont les accompagnants ?

Les accompagnants sont des bénévoles et ne sont pas rémunérés.
Ils respectent les croyances de chacun et sont tenus à la confidentialité.
Ayant le plus souvent traversé eux-mêmes des situations de deuil, ils sont formés à l’écoute des personnes en deuil par l’Association JALMALV.
Leur approche du deuil est fondée sur la confiance en la capacité de chacun à traverser cette épreuve et à retrouver une nouvelle force de vivre, même si cela prend du temps.

Cela commence par un entretien individuel.

On entre dans le groupe après un entretien avec l’un des animateurs du groupe, ou avec les deux, successivement, si c’est utile.
Cet entretien sera pour vous l’occasion de parler de votre situation, de ce que vous attendez, et de vérifier si la participation à un groupe de parole et d’entraide vous convient.
L’animateur vous expliquera comment le groupe fonctionne.
Il pourra aussi, à cette occasion, vous donner des informations complémentaires (adresse, lectures, aide sociale ou psychologique…) pour répondre à des besoins qui ne relèveraient pas de la compétence de JALMALV.
L’entrée dans le groupe suppose une démarche volontaire de votre part, et l’agrément de l’animateur.

Le groupe d’écoute de personnes en deuil en pratique

Vous vous retrouverez avec 4 à 8 personnes en situation de deuil, autour de deux animateurs, pour une rencontre de 2 heures par mois. Rassurez-vous, on n’y broie pas du noir. C’est convivial et des liens d’amitié profonds se tissent souvent entre les participants.
Le groupe vit un an (12 rencontres).
La durée d’un an permet à ceux qui le souhaitent de traverser accompagnés les étapes difficiles que sont les anniversaires (du défunt, de mariage, du décès…) et les fêtes (Noël, Saint Valentin, prénom du défunt…)

Quand entre-t-on dans un groupe ?

Idéalement dès la première séance. Le calendrier vous a été proposé par un des animateurs lors de l’entretien préalable.
De nouvelles personnes peuvent toutefois entrer dans le groupe plus tard, sauf lors des trois dernières rencontres ; c’est alors un peu tard pour s’intégrer.

La présence est-elle obligatoire ?

Le groupe fonctionne bien si chacun s’attache à être présent régulièrement.
Lorsque les circonstances empêchent quelqu’un d’être présent, il lui est demandé de prévenir un des animateurs.

Comment sort-on du groupe ?

Idéalement à la fin du cycle de 12 séances.
Toutefois, chacun peut quitter le groupe quand il le souhaite, sans avoir à se justifier. Il est juste demandé, par courtoisie, de prévenir le groupe ou au moins l’un des animateurs que l’on ne reviendra pas.
À la fin du cycle, il vous est possible, si vous en ressentez le besoin, de poursuivre dans un nouveau groupe, avec éventuellement de nouveaux animateurs.

L’animation

Il y a toujours deux animateurs JALMALV.
Leur rôle est de faciliter la circulation de la parole dans le groupe, de permettre à chacun de s’exprimer, quand c’est le moment pour lui, et de faire en sorte que la parole de chacun soit respectée.
Ils aménagent le lieu et veillent à la sécurité de chacun.
Ils sont attentifs au respect des règles de base (confidentialité, courtoisie…) et du cadre (horaires…)

Quelles sont les règles de fonctionnement du groupe ?

Nous vous demanderons de vous respecter vous-même : d’écouter vos propres besoins, d’aller à votre rythme, de ne pas vous forcer à dire ce que vous préférez taire.

Également de respecter l’autre : de lui laisser son temps de parole, de ne pas le juger, de ne pas vouloir donner de conseils, d’accepter que le parcours de chacun est spécifique, de garder confidentiel ce que vous avez entendu.

Et de respecter le groupe : d’être ponctuel, de prévenir d’une absence ou d’un départ.

Combien ça coûte ?

C’est gratuit.
Les animateurs donnent de leur temps bénévolement.

Un groupe vient de s’ouvrir à Montélimar le 13 novembre 2021.
D’autres suivront à Valence et en d’autres lieux de Drôme et Ardèche.
Prenez contact.

Contactez-nous

Par E-mail

Par téléphone